Search:

Trousse d’outils #ACTIONSURLENDO

C’est le moment de demander à nos député(e)s de prendre #ACTIONSURLENDO. Vos expériences, vos idées et vos points de vue comptent et ont le pouvoir d’aider le million de personnes atteintes d’endométriose au Canada. Cette trousse d’outils non partisane est conçue pour vous permettre de faire entendre votre voix en trois étapes faciles.

1. Trouver les coordonnées de votre député(e)

Recherchez votre député(e) sur le site Web de la Chambre des communes. Vous y trouverez son adresse électronique et son adresse postale. 

​2. Transmettez un courriel ou une lettre à votre député

Écrire à votre député(e) est un moyen simple et efficace de faire entendre vos préoccupations au sujet de l’endométriose et de mettre en lumière les mesures que vous considérez prioritaires. Lorsque vous transmettez un courriel ou une lettre à votre député(e), vous créez un lien important entre la cause et les décideurs. Ne sous-estimez pas le pouvoir de votre voix dans la mise en place de changements positifs au Canada!

Pour porter la cause à l’attention du gouvernement, les député(e)s peuvent, notamment, présenter des pétitions, prendre parole au sujet de l’endométriose à la Chambre des communes et poser des questions sur le sujet au premier ministre ou aux ministres du Cabinet pendant la période de questions quotidienne. Les député(e)s peuvent également influencer la législation qui soutient l’endométriose.

Écrivez à votre député(e) pour l’informer que vous êtes en faveur d’un plan d’action national canadien sur l’endométriose et demandez-lui de faire preuve de leadership dans ce dossier.

Sachez que vous pouvez envoyer du courrier à un(e) député(e) sans frais postal. Assurez-vous d’inclure votre adresse afin que votre député(e) sache que vous habitez dans sa circonscription électorale.

  • Téléchargez et personnalisez ce modèle de lettre (Word Document, Google Doc)
  • Si vous demandez une réunion avec votre député(e), consultez ce guide pour une rencontre réussie (PDF)
  • Remettez ces documents de référence à votre député(e) si vous le souhaitez (PowerPoint, PDF)

3. Ajouter votre député(e) à la liste de suivi

Il y a 338 député(e)s à la Chambre des communes et chacun d’entre eux peut prendre #ACTIONSURLENDO. En ajoutant votre député(e) à la liste, vous nous aiderez à garder une trace des élu(e)s qui ont été appelé(e)s à prendre action.

Bonus – Identifiez votre député(e) sur les médias sociaux

La plupart des député(e)s utilisent les médias sociaux comme Twitter et Facebook. Vous pouvez utiliser les graphiques et publications suivants pour leur demander de prendre #ACTIONSURLENDO, ou créer votre propre publication en utilisant le hashtag.

Graphiques

Si vous avez un logo, n’hésitez pas à l’ajouter à ces graphiques.

  • « Le coût de l’endométriose au Canada est de 1,8 milliard de dollars par année. » (Télécharger graphique)
  • « Nous demandons aux députés de supporter la mise en place d’un plan d’action national qui aidera le million de personnes atteintes d’endométriose au Canada à s’épanouir. » (Télécharger graphique)
  • « Nous méritons l’accès aux soins. » (Télécharger graphique)
  • « J’ai communiqué avec mon député au sujet de l’endométriose. » (Télécharger graphique)

Publications

  • Les personnes atteintes d’endométriose sont les premiers témoins des obstacles au diagnostic et au traitement de la maladie au Canada. Nous demandons aux membres du Parlement de prendre #ACTIONSURLENDO en consultant les personnes atteintes afin de développer un plan d’action.
  • Le gouvernement fédéral australien a lancé, en 2018, un plan d’action national pour l’endométriose. Nous demandons aux députés de suivre l’exemple australien et de prendre #ACTIONSURLENDO au Canada.
  • Au Canada, il faut attendre de 5 à 11 ans pour un diagnostic d’endométriose et jusqu’à 2 ans de + pour des soins spécialisés. Nous demandons aux députés de prendre #ACTIONSURLENDO par le développement d’un plan d’action visant à améliorer les soins des personnes atteintes.
  • Les personnes atteintes d’endométriose sont 10 fois plus susceptibles de manquer l’école (jeunes) et perdent plus de 6 h de travail par semaine (adultes). Nous demandons aux députés de prendre #ACTIONSURLENDO afin de permettra à ces personnes de s’épanouir.
  • Les personnes atteintes d’endo attendent plusieurs années avant un diagnostic. La santé menstruelle est taboue ce qui entretient la banalisation des douleurs. Nous demandons aux membres du Parlement de prendre #ACTIONSURLENDO en supportant un plan d’action qui ne stigmatise pas.
  • Les canadiens sont peu sensibilisés à l’endométriose. Nous demandons aux députés de prendre #ACTIONSURLENDO en supportant la mise en place d’un plan d’action qui répondra au besoin urgent d’éducation des professionnels de la santé et de la population.
  • Il n’y a pas encore de cause officielle, ni de traitement définitif pour l’endométriose. Nous demandons aux députés de prendre #ACTIONSURLENDO en supportant la mise en place d’un financement et d’un plan d’action axé sur des priorités définies par les personnes atteintes.